« Il court il court, le muret » à Ancenis (Loire-Atlantique)

IL COURT, IL COURT, LE MURET – 2019 –

De Anny DAPREY et Jean Claude MARTINEAU

Mise en scène – Henri Mortier

SYNOPSIS (La pièce nécessite 5 femmes et 2 hommes

Les querelles de voisinage sont fréquentes entre les Derouin et les Nobet et le simple

Muret surmonté d’un grillage qui sépare leurs jardins, ne suffit pas à arrêter les manifestations de

Mauvaise humeur des deux protagonistes. Si encore, le mur était droit… Mais non ! Les cinq

centimètres trop à droite sur dix mètres de long ont relancé une vieille rancune, aux causes

inconnues, datant de leurs parents respectifs. Et pour tout arranger, Blandine Nobet est

amoureuse du fils Derouin. La honte .

Comment faire pour que ces deux ennemis jurés puissent s’entendre un jour ?

L’arrivée de deux médiatrices envoyées par Julien Courbet n’arrangera rien à l’affaire, pas

plus que la fugue de Germaine Derouin. De tentative de hold-up en déprime, de machiavélisation

du conflit en coalition féminine, de Pinot en Riesling… le conflit s’enlise et il faudra un événement

inattendu pour qu’enfin le climat s’apaise de chaque côté du muret..

Mais Derouin et Nobet sont- ils vraiment réconciliables ?…

«  Les deux Auteurs (e) «  de la pièce 2019

 

  • Distribution des rôles 
  • Robert Noblet -Daniel Lavoquet
  • Joseph Deroin – Rémy Sochas
  • Blandine – Chantal Courbet
  • Simone – Jacqueline Oger
  • Christine – Béatrice
  • Julia – Nicole Schanus
  • Germaine – Janine Paillusson
  • Souffleur – Jean Paul Coureau
  • Technique Equipe à – Claude Perchard