Vocations

plume-152

Dans la froideur de l’hiver,

J’ai vu un homme sans maison,

Dormant dehors, à découvert .

Plus tard, je serai maçon……

Sur son dos, dans sa besace,

Est son repas routinier,

Du pain dur comme la glace.

Plus tard, je serai cuisinier….

Sous son vieux manteau de laine

Dépassent, tristes, ses souliers,

Abimés de plaies vilaines.

Plus tard, je serai cordonnier….

A la pâleur du visage,

Je vois, chez ce crève-la-faim

D’une maladie, le présage.

Plus tard, je serai médecin….

Comment donc pourrai-je faire

Avec mes sept ans et demi ?

Tous les métiers de la terre

Ne me seront pas permis

Il s’en va, traîne-misère,

La faim au ventre, dans la nuit.

Mais…une porte cochère

Devant lui, s’ouvre sans bruit…..

J.C.Martineau